Le déclin du français – bonne nouvelle?

Allez! À priori ce titre n’incite pas à se réjouir. Il y a tellement de place à l’amélioration tant au niveau personnel que scolaire (je parle ici du plan délimité par le Ministère de l’éducation – et non du travail des professeur(e)s), que journalistique et médiatique, que nous doutons qu’il y ait de bonnes nouvelles. Eh! oui. Voilà que les immigrants sont plus nombreux à parler le français à la maison. La diversité est de plus en plus présente au Québec: quelle meilleure scène pour promouvoir le français? Faites valoir votre amour et votre passion pour notre langue! Ici, et ailleurs http://www.lapresse.ca/le-droit/actualites/actualites-regionales/201210/24/01-4586540-le-declin-du-francais-se-poursuit-constate-statistique-canada.php

L’impératif

Mode utilisé si fréquemment dans notre langage verbal, et qui pourtant nous baffoue et nous laisse perplexe à l’écrit quant à sa conjugaison.

Est-ce que je mets un « s » ou non ?

Règle simple à retenir: l’impératif présent reproduit les formes correspondantes à l’indicatif présent sauf pour les verbes avoir, être, savoir et vouloir.

p.ex.:

  • SAVOIR (ind. prés.) tu sais, nous savons, vous savez; (imp) sache, sachons, sachez;
  • DEVOIR (ind. prés) tu dois, nous devons, vous devez; (imp) dois, devons, devez

Règles qui se complexifie pour la 2e personne du singulier (tu): le verbe ne se termine pas en es ni as,sauf devant et en.  Par exemple: Vas-y, donnes-en une.