Ah! Pour peu que vous le sachiez…

C’est un de mes souvenirs les plus précieux d’avoir mis la main sur un bijou de livre lors d’une tournée dans une librairie de livres usagés. Au fait, existe-t-il honnêtement un endroit aussi merveilleux qu’une librairie, qu’une bibliothèque ? Quel sentiment paradisiaque que d’être entourée (ensevellie !) de livres………….

« Le bar du subjonctif ».  Oui, oui, je m’amourache du subjonctif, ce temps de conjugaison si élégant et qui cause tant de maux de tête aux francophones. Ce livre est un recueil de petites anectodes racontées au subjonctif. Que vous me compreniez ou non, ilo n’en reste pas moins que la langue offre une variété de facettes.

Alors qu’un est-il de ce fameux (maudit ?) subjonctif. Eh! bien, vous vous en servez beaucoup plus que vous ne le croyiez !

La sonorité du verbe conjuguée ressemble à celle de l’indicatif présent:

« Que cette abeille coure un danger… »; « Une abeille fuit le danger qu’elle court. »

Comme différencier ?

  • déterminer le sens de l’action ;
  • conjuguer à la 1ère personne du pluriel;
  • remplacer le verbe à conjuguer par une autre verbe tel que « finir », « sentir », « prendre », « venir », « aller »

Apprécier vos verbes, car pour peu que vous sachiez maintenant conjuguer le subjoncitf… 🙂

Publicités